MENU

S’affirmer comme la ville de demain, c’est être ouvert à toutes les audaces et à toutes les avant-gardes dans tous les domaines. C’est ainsi que Strasbourg la bimillénaire se métamorphose jour après jour, en inventant de nouveaux modèles urbains, en étant innovante et créative en matière économique, en étant pionnière dans le domaine des mobilités, mais aussi exemplaire en matière universitaire, et notamment dans les domaines de la recherche et de la santé.

Mais au-delà de chacune de ces disciplines, ce qui retient l’attention dans ces mutations, c’est sans doute la transversalité entre ces différentes spécialités, ainsi que les différentes passerelles qui les relient.

C’est pourquoi j’ai immédiatement répondu favorablement à la demande de Jean Sibilia, doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Strasbourg et Président de la conférence nationale des doyens, de soutenir ce projet de premières rencontres internationales Sciences Art Méditation. 

Le rapprochement de ces trois termes évoquant trois mondes qui semblent  a priori s’ignorer, constitue en soi tout un programme qui éveille notre curiosité et nous invite dans un univers qui bouscule les idées reçues. Mais une fois encore,  Strasbourg a été à l’avant-poste avec le diplôme universitaire de médecine méditation et neurosciences qu’elle a mis en place dès 2012 à la Faculté de médecine.   

Les débats sur la méditation de pleine conscience, ainsi que sur son évaluation, agitent bien sûr les milieux scientifiques. Mais elle passionne de plus en plus les spécialistes du vieillissement, les psychiatres, et tous ceux qui s’intéressent à la santé mentale et physique.  Les Strasbourgeois pourront en prendre toute la mesure au travers des quelques temps forts qui seront diffusés sur le site internet de la Ville.

Je suis très fier que nous puissions rassembler durant trois jours à Strasbourg des experts de renommée internationale, à l’exemple de Jon Kabat Zinn, professeur à l’Université du Massachussets, qui a créé la méthode MBSR (Mindfull Based Stress Reduction) ou encore la danseuse d’exception Sylvie Guillem qui nous fait l’honneur de l’ouverture de ces journées.

Je voudrais remercier très chaleureusement les organisateurs de ces journées d’avoir choisi Strasbourg pour cette « première ». Mais déjà, la méditation de pleine conscience fait la une de l’actualité, avec l’initiation que viennent de suivre quinze députés au Palais Bourbon. 

Roland Ries
Maire de Strasbourg

SAM

Rencontres internationales
Science Art Meditation

L’humanisme comme ambition pour aujourd’hui et pour demain. 

29 juin — 1er juillet 2018
Strasbourg

A PROPOS